Forum RPG pour les amateurs de survival horror. Incarnez votre personnage dans un monde devenu hostile des suites de l'apparition du Virus T.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journal de Yuno Amura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuno Amura
Humaine
avatar

Messages : 436
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 28
Localisation : Là où la mort se trouve

Etat du personnage
PV:
68/68  (68/68)
PF:
38/44  (38/44)
État du Personnage: Antalgique / Urgence / Rage Glacial / Coriace / Demi Noyade

MessageSujet: Journal de Yuno Amura    Dim 26 Avr - 20:29

23  avril 2042 :

Je pensais encore avoir une journée normal de cours et non il  a fallut que ma vie  habituelle change. Hélas  notre ville  a  été infecté par des mangeurs de chairs et mon petit ami Masato  était introuvable . J'ai du rassembler des affaires à la vas-vite et quitter la  ville  avec de très bons souvenirs  vite remplacer  par le  chaos  de la population qui tenta d'évacuer , de fuir et de la mort que ça laissait. Sauf que c'était pas des morts habituelles , les défunts se relevèrent pour en attaquer d'autre et l'infection se propagea de cette manière. Je devais quitter se  cauchemard à tout pris , je me mit en marche et je  me  dirigea  vers l'autoroute au bout d'une certain moment. Je la pris mais hélas , elle était pas sans  danger , des  véhicules  dans un bouchon  immense et arrêtées où l'on pouvait voir des morts vivants  avancer ainsi que  derrière moi qui s'approchaient. J'ai dù  vite prendre  une décision et  sauter par dessus une barrière où j'ai  dévaler une pente.  Je me retrouvais en pleine forêt mais pas le temps , il  fallait avancer , le soucis la nuit aller pas tarder donc je  du m'arrêter à mis  chemin. J'essayais de faire un feu  qui tenu pas  longtemps et je mis mon sac de couchage. Puis m'endormie avec le feu allumé qui  s'éteignit pendant la  nuit.

24 Avril 2042 :

Heureusement pour moi  je pu  dormir tranquille sans me faire attaquer mais  j'avais pas très bien dormi étant prise par la  fraîcheur de la nuit.  Je décidais de trouver une  rivière que je trouvais pas loin d'ici.  Je pensais être tranquille, pouvoir me préparais et avançait . Quand je fus interpeller par une jeune femme répondant au nom de  Noémy dont je lui répondis que j'étais  seule à la recherche de quelqu'un. Mais d'un coup  des morts vivants  apparurent  au loin de mon côté  pendant que je me retournais vers eux , je pus appercevoir une cabane au loin . Pas le temps, il  fallait les combattre  ,  sortant mon couteau j'étais prête à les éliminer mais la  jeune  libraire qui s'était récemment présenter  traversa la rivière pour venir m'aider. Il nous  fallut pas longtemps pour nous en débarrasser. Après  le  combat je lui  fis part  qu'il y  avait une cabane non loin d'ici  ce qui nous permetterait de nous mettre  à l'abris provisoirement. Avant  celà nous allons  chercher son  amie  de l'autre  côté de  la rivière  à leur campement de fortune dont le feu était mieux entretenu que le mien. Après qu'elles  aient  ranger le campement et récupérer leurs affaires on se remit en route, pas d'incident pendant le trajet.  La  jeune femme  accompagnant Noémy , s'appelait Mathilde au moins elles avaient pu  se soutenir  et  s'entraider pendant  cet enfer , alors que moi j'étais  seule... Mais plus  maintenant grâce à leur rencontre , je me sentais mieux  mais pas encore soulagée tant que je retrouverai pas mon petit ami.  Une fois devant la cabane , je tenta de l'ouvrir mais la porte resta bloquée  , je  décidais donc  de donner un bon coup dans celle-ci qui s'ouvrit finalement. Nous entrâmes  à l'intérieur , rien à  signaler. L'endroit  était vieux , mal entrenu , pas mal de  saletés et un reste de repas plus très  frais sur la table . Il fallait  faire avec le temps de trouver un meilleur abris. Je posais mon sac  a dos et décidais de m'allonger un peu  pour me reposer. Mais mon repos  fut de courte  durée car un bruit de glissement se fit entendre derrière la  dernière porte.  Etant trop  curieuse , malgré la mise en garde de mes camarades , j'allais voir ce qui m'avais déranger en ouvrant la porte. Je tombais  nez à  nez devant un zombi  imposant  et menaçant , je tenta de l'assassiner comme je l'avais fait à un  autre auparavant mais peine perdu , il était bien trop costaud pour mourir sur le coup . Noémy m'aida à le tuer en  recevant un coup  de lui mais ce n'était pas grand chose juste superficiel. Une fois  vaincu elle  se soigna pendant que je foullais le cadavre , ainsi que la pièce , je trouvais quelques objets  inutiles dont un qui pourrait me  servir plus tard. On quitta la pièce une  fois fouillée  et on décida d'explorer les deux autres . L'avant dernière une salle de bain  masculine car en fouillant je ne trouvais  qu'un gant de toilette usagé et un savon. Et enfin  la pièce restante n'était qu'une simple  chambre aux draps  sales. Laissant la chambre à Mathilde qui en profita  pour aller chercher du bois pour entretenir le fut qu'elle avait fait avant  qu'on explore , je me  dirigeais denouveau dans la  salle de bain avec les  draps  sales.  Je me mis à laver les  draps avec le  gant de toilette et les fit  sêcher, je revins sur mes pas disant que je laissais la chambre et Noémy me dit qu'elle  allait faire du placard où il y  avait eu le zombi  qui avait était une fois tuer mit dehors , un entrepôt. Je trouvais  celà une bonne  idée  et la laissais  faire , profitant de ce moment d'être seule pour aller prendre une douche et laver mes  habits  sales. Une fois que je finis de me laver , de me peigner les  cheveux , de me  brosser les dents , de m'habiller et d'avoir  laver mes  habits souillés par le sang , je  rejoignis Noémy.  Elle avait finit et le  débarras  ressembler vraiment à un entrepôt , elle y déposa  des affaires , j'en fis autant et je me  mis à installer mon sac  de couchage  dans la cuisine. Puis assis sur une chaise je patientais un moment, puis  après avoir un peu discuter , j'allais me  coucher , promettant de veiller au tour de garde   si jamais  Noémy fatiguée.

25 avril 2042 :

Je n'ai pu vraiment écrire , la situation à de peu changer , pendant la nuit nous avions  était  attaquer par des zombies qui menacer  de  détruire la cabane. Nous sommes alors sortit les affronter , tout se passer bien quand un mort vivant imposant apparut , surement caché dans l'ombre . Nous avions  eu beaucoup de mal à le vaincre  ,  causant des blessures à moi  et  Noémy.  Après le combat , nous avions à peine de force pour les fouiller et se  débarasser  de tout les corps , donc Mathilde m'aida  a  en dégager une partit pendant que  Noémy alla  se coucher. J'en fit autant après  être sûre que  Mathilde surveillait jusqu'à l'aube et  nous réveillerait en cas de problème. Le repos m'avait été réparateur , je n'avais plus mal tout comme la libraire. Hélas  j'avais beaucoup plus de mal à me lever et je fut la dernière  levée . Je déposais des affaires  dont je me servais pas dans l'entrepôt et je remplis une  de mes bouteilles  d'eau vide en me rinçant le visage pour me reveiller. Après une bonne douche et des vêtements propre je fouillais la cabane  en attendant le retour de Mathilde de la  salle bain . Allez  savoir ce qu'on aller faire  ajourd'hui , donc j'attendis. Peut être que j'aurai pas le temps d'écrire qui sait mais j'essayerai de reprendre mon journal  dès que possible promis. On devait etre en fin  de  matinee quand je pris mon repas dans la cabane. Beaucoup de chose se sont passes entre temps, en  somme  nous  etions  partis de la cabane pour  aller sur l'autoroute qui donnee sur la ville. Une  fois  sur l'autoroute  nous croisames des  chiens zombies en train de devorer une  pauvre femmes et  nous decidions  de les  contourner par la gauche. Nous tombions sur bien pire  car en  face  de nous  se trouver d'imposant  zombies, a ce moment la j'avais peur  et  je  fus paralyse en  etant incapable de bouger. Mais sans que je le veuille  ma  folie  revint et controla mon corps, quand je repris mes esprits j'etais gravement blesses  et  le coup  feu  lancer  attira  d'autres mangeurs de chairs  sur  deux jambes  et  a 4 pattes....  On  eu du mal a les  vaincre   et  quand  ce fut fait  Noemy  qui essayait de fuir  avec moi. pendant  que  Mathilde les retenait. D'un coup  une  camionette  percuta la  jeune libraire  et  des  inconnus  la kidnapperent, on ne put rien  fair pour les arretaient, etant rapide et trop loin... Nous  dcidions donc de retourner a la  cabane pour refflechir  quoi  faire ayant aucune piste pour la sauver.  Je me reposais un instant  pendant que Mathilde  montait  la garde et fouillait  la maison. A mon reveille, je remarquais que la jeune femme tenait une carte. La voie  etait  libre, je decidais de la  suivre  dans  la foret  jusqu'en ville, la route  sera longue  et  perilleuse.

26  avril 2042 :

Beaucoup de choses  se sont passées,  Mathilde et moi on a pu arriver en ville mais ce n'étais plus la même, Londre avait changé. A peine  nous arrivons là bas  que la ville était en proie aux flammes qui la consumait dangereusement, laissant place à un brasier géant et quelques revenants qui erraient dans la ville. Mon amie , je l'avais perdu  car elle s'était mise à courir pour aller chercher la maison de ses parents , je n'avais pas réussi à la rattraper, ni à la retrouver mais  hélas je me fis attaquer plusieurs fois par des revenants en feu.  Je m'en débarassais difficilement et du avoir recours à mon arme à feu qui en attira  d'autres. Hélas, les derniers étaient trop  fort pour moi et je fus projecter  violemment au sol et perdit connaissance. Je m'étais réveillée quelques heures plus tard , dans une salle de classe. Masato était venu au bon moment et m'avais  sauver de justesse et il discutait avec le marchand que je découvris plus tard son prénom qui était Joackim. Mon petit ami, ne voulait pas que je l'accompagne et  était partit hors de la classe quand je finissais de fabriquer une nouvelle arme. Bien sure il  était pas aller bien loin et j'avais réussi à le rattraper dans le couloir et Joackin était revenu en même temps. Avant je savais pas ce que me cacher Masato et je le découvris bien plus tard. Après avoir  fait des emplettes chez le fameux marchand, j'avais  désobéit à Masato et avait décider  de l'accompagner jusqu'au bout. Je ne le trouvais pas  dans  la fumée noir  qui avait dans la ville et je me fis  rapidement encercler par des chiens. Aucunes armes ne marchaient face à eux et j'avais bien peur d'utiliser mon arme à feu en souffrant d'une morsure avant d'en avoir une autre qui me fit plier en  mettant un genou à  terre. Les  trois chiens zombies allaient m'achever quand une ombre surgit et  en abattit deux avec un bruit de sabre. Je ne distinguais rien pour le moment et je vis enfin mon sauveur quand il acheva le dernier chien et qu'il se mit à ma  hauteur pour me mettre un morceau de tissus qui m'empêcherait de respirer la fumée toxiques dû à l'incendie. Il me porta malgré qu'il souffrait d'une quinte de toux et me ramena  sans le savoir dans la maison des parents de Mathilde. D'ailleurs à peine arrivé dans le salon qu'il me déposa  au sol prêt à attaquer mon amie et elle qui le dévisagea  froidement avec son  révolver  pointer sur lui. Heureusement que j'avais réussis à les clamer en les présentant brièvement  ce qui les détendit. Ensuite ils me mirent sur le canapé , Masato m'embrassa  sur le front en me souhaitant une bonne nuit et qu'on reparlera  de tout ça demain vu qu'il nous avait révéler  son secrêt. Il était devenu une goule qui avait gardé son âme humaine mais qui devait se nourrir de chairs humaines. N'importe  qui aurait fuit, petite amie ou pas mais pas moi car je l'aimais tellement que peut importe ce qu'il était devenu, il restait pour moi Masato celui auquel je suis prête à donner ma vie ou la confier. Je voulais à tout prie l'aider, le soutenir et trouver un moyen  de le guérir en trouvant un jour son remède, en attendant je trouverais de quoi satisfaire sa faim si jamais, il est en manque de chairs humaines.... Pendant que j'étais  seule avec Mathilde, je lui révéla en partie mon secrêt  mais pas dans les détails,juste mes  cicatrices dans le dos et que ça avait été mes  parents les responsables, ce qui m'avait en partie soulagée et diminuer mon fardeau. Peut être qu'un jour j'aurai le courage de tout dire mais pour le moment je préférais ne pas en dire plus et garder le reste pour moi. Après une bonne nuit de sommeil, je me sentais en pleine  forme  et je vis  Masato  à son tour de garde. Nous discutâmes un moment et il était finalement d'accord que je reste  avec lui mais  il voulait plus que je lui dise que certaines personnes méritaient d'être dévorée, je m'étais même excuser la dessus. La  jeune londonienne  avait une sale mine malgré son sourire, elle avait de gros cernes, il faut dire perdre des parents normaux qui se changent  en ces revenants et les  abattre ensuite à  de quoi choquer.... L'heure est à se préparer pour quitter la ville, sinon on risque de finir  carboniser et c'est pas vraiment ce que l'ont veut, enfin espéront que  Mathilde nous accompagne. Le prochain but  serait de chercher le repaire des ravisseurs qui ont kidnappé  Noémy mais ça  ne sera pas une mince affaire,  ayant peu d'indices pour la retrouver. On garde  espoir de la retrouver un jour, aller je dois  me préparer, je pense que je risque de pas écrire avant un bon moment car on ignore ce qui nous attends après cette ville.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Journal de Yuno Amura
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel détenteur de Mirai Nikki (journal du futur) préférez-vous ?
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Journal de Hermione Blake
» Journal d'un archéologue [PV]
» L’après Gousse se négocie déjà (source : journal Le matin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zombies's World :: Coin RP :: Relations des personnages & Carnet de Bord.-
Sauter vers: